Juste avant… l’innocence de l’enfance et l’insouciance

C’était un vendredi, un vendredi 13, un beau vendredi du mois de novembre, plein de douceur encore.

Les Balkanes débarquaient au TGV de Massy. Provenance : Lyon. Destination : Saint Lambert des Bois. Quatre femmes aux destins croisés. Allant à la rencontre d’écoliers, le coeur et les oreilles ouverts pour découvrir d’autres horizons, une musique d’ailleurs, des regards nouveaux.

Le décor était planté.

Il y a eu l’atelier avec de beaux moments, des regards et des voix échangés.

12227112_919915458089297_3267592041357369535_n

11693901_919915588089284_3683366456041795850_n12239713_919915614755948_927511702234521728_n

Et puis la nuit est tombée avec son fracas de feu, d’acier, de sang…

Les Balkanes sont reparties muettes et nous sommes restés en pleurs, en vie bien sûr, nous, nous étions en vie… mais les enfants privés d' »Apolonia« , ces chants des jardins de la vie qu’auraient dû chanter pour nous ce magnifique quatuor de voix bulgares.

Les enfants de maternelle ont souhaité remercier les chanteuses de leur venue et exprimer leur souhait de les voir revenir. Avec l’aide de leur professeur, ils ont exprimé en mots et en dessins leur courte aventure d’un vendredi de novembre à chanter avec toute l’insouciance qu’on met en toute chose à cet âge…

C’est promis les enfants, elles reviendront !

crédits photographiques  : quatuor Balkanes